Accueil Cinéma Apapacho, une caresse pour l’âme

Apapacho, une caresse pour l’âme

par Marco Roy

SYNOPSIS

Durant un voyage au Mexique, Karine et Estelle, dont leur sœur adorée vient de mourir, sont témoins des préparatifs de la Fête des morts dans un village où cet événement est célébré avec de réjouissantes activités. La beauté de la fête les inspire. Et la délicatesse et l’humour de leurs hôtes, devenus guides spirituels pour l’occasion, leur permettront d’observer la mort de leur soeur avec plus de légèreté.

Durée : 90 minutes

Apapacho, une caresse pour l’âme est disponible à Super Écran présentement

C’est vendredi soir et, après une semaine de travail épuisante, ma blonde s’est endormi sur le sofa. Je ne peux lui en vouloir car elle se donne à fond afin de réorganiser sa façon d’enseigner car les cours reprennent lundi mais, en ligne maintenant. Donc, elle mérite bien ce repos.

Puisque qu’elle me laisse la télécommande, je zappe pour trouver un divertissement de fin de soirée. Je vérifie dans les nouveautés au Super Écran et je vois le titre Apapacho, une caresse pour l’âme. Le titre me parle, probablement parce que je dois me sentir seul suite au départ de ma compagne vers le pays des rêves. Je donne donc une chance à ce film québécois dont j’ignorais l’existence jusqu’à ce moment.

Dès le début, les images du Mexique me font du bien: ça doit être les effets du confinement! On comprend vite que les deux soeurs ont de la difficulté à faire leur deuil suite à la mort de leur soeur. L’une est plus fermée et l’autre prête à vivre de nouvelles aventures. Elle ne sont pas tout à fait sur la même longueur d’onde.

La première se sent manipulée par sa cadette lorsqu’elle apprend que celle-ci a apportée l’urne de leur soeur et qu’elle veut participer à la fête des morts qui se déroule dans le village dans les prochains jours.

Ce contraste

entre les allures

festives et le

coté morbide

me fascine […]

depuis toujours

Le contact avec leur hôte, avec qui la soeur aînée tisse des liens d’amitiés, lui permet d’en apprendre plus sur les traditions mexicaines et sur leur croyance en lien avec la mort et, moi aussi!

Je savais que les mexicains avaient un rapport différents de nous avec leurs morts mais j’avais de la difficulté à bien comprendre les nuances. J’ai d’ailleurs rapporté un crâne décoré en céramique lors de mon voyage à Riviera Maya car ils m’ont toujours attirés par leur couleurs vives. Ce contraste entre les allures festives et le coté morbide de l’objet me fascine et m’intrigue depuis toujours. Il fait parti de la décoration du bureau chez Le Nécrologue depuis ce temps et apporte de la joie.

Le film m’a permis de mieux saisir certains aspects de leur culture de la mort qui sont bien différents des nôtres. Les deux personnages principaux du film les ont découverts également et ont pu jeter un regard différent sur la mort de leur sœur.

J’ai finalement passé un bon moment malgré la solitude qui aurait pu s’emparer de ma soirée. La mort peut aussi créer de beaux moments.

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

claire@paseotours 30/05/2020 - 08:20

Avec le confinement, je suis restée au Mexique et je le vis très bien ! Merci pour ce partage, en tout cas il y a de quoi passer les week-ends ! A bientôt du Mexique 😉

Les commentaires sont fermés.